Fiche produit : quelles sont les erreurs à éviter ?

Au sein d’un e-commerce prenant de plus en plus d’essor en France, la concurrence du secteur se veut aussi de plus en plus rude. Alors que les ventes en ligne de produits et services ont dépassé les 129 milliards d’euros en 2021, un chiffre en hausse de 15,1% par rapport à l’année précédente d’après la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le nombre de sites marchands actifs a progressé de 11% sur un an. La qualité de rédaction de vos fiches produits est donc primordiale. Pourtant, une rapide recherche sur Internet montre que ces fiches ne sont pas toujours bien rédigées ou incomplètes, perdant en efficacité. Voici donc les 5 erreurs les plus fréquentes qu’il faut absolument éviter si vous souhaitez écrire des fiches produits optimisées pour le référencement et utiles pour vos (futurs) clients !

Découvrez les erreurs à éviter lorsque l'on rédige une fiche produit
© Burst – Licence Pexels

1. Rédiger une fiche produit sans penser au référencement

Une bonne fiche produit est une page web qui offre un ratio de ventes/nombre de vues important, mais c’est aussi une page qui est capable d’attirer de l’audience. Ce dernier point dépend entre autres de la mise en avant de la fiche produit sur les autres pages de votre site et de son référencement. Par exemple, un site e-commerce qui vend différents lave-linges devra être bien positionné sur les requêtes correspondantes aux noms des modèles qu’il met en vente, mais également sur les types de lave ligne (lave-linge séchant, lave-linge silencieux, lave-linge hublot…). Même si le référencement ne fait pas tout, parvenir à faire ressortir ses fiches produits dans les premières positions des SERPs de Google sur des requêtes intéressantes est la garantie d’avoir déjà un beau trafic.

De nombreux leviers sont à actionner pour optimiser le référencement de vos fiches produits et booster vos ventes :

  • Cibler les mots-clés liés à la fiche produit.
  • Rédiger un bon title, des bons titres et sous-titres, une bonne méta-description…
  • Choisir une URL qui inclut les mots-clés ciblés.
  • Faire du maillage (insérer dans sa fiche produit des liens pertinents sur des ancres adéquates).
  • Améliorer la vitesse d’affichage de la fiche produit (plus celle-ci est rapide est mieux cela sera pour votre référencement).
  • Tout le travail réalisé depuis le début de votre site d’e-commerce (l’ancienneté de votre site, le nombre de pages qu’il comprend, la fréquence à laquelle vous créez du contenu, ou que vous le mettez à jour…) a aussi un poids en SEO.

A contrario, il faut absolument éviter de dupliquer le contenu d’un site web, qu’il s’agisse du vôtre ou d’un autre. Cela vaut donc aussi quand vous vendez des produits identiques où, par exemple, juste la couleur change. Reprendre un texte en ne changeant que quelques termes liés à chaque produit est à bannir, car le duplicate de contenu est l’un des grands ennemis du référencement. Une autre erreur courante est de ne pas donner toute l’importance qu’elle mérite au texte de description de votre fiche produit. En rédigeant une description de produit optimisé pour le SEO, votre fiche produit sera en principe mieux référencée, mais également mieux cadrée.

Il faut penser au référencement lorsque l'on rédige une fiche produit
© Burst – Licence Pexels

2. Rédiger une fiche produit pas assez précise

Après avoir su attirer un potentiel client sur votre fiche produit, vous devez être capable de le garder jusqu’à le faire acheter. Rédiger une fiche produit qui est trop vague est l’une des grandes erreurs des e-commerçants. Très utile en termes de SEO, une fiche produit bien structurée permet de ne pas perdre son visiteur. Le texte doit être clair et aéré, fait de phrases courtes et de liste à puces, et aussi découpé en plusieurs paragraphes. Il a besoin également d’être de la bonne longueur (adaptée à l’utilisation et à l’utilité du produit) : ni trop court (pour pouvoir convenablement décrire ce qui est mis en vente) et ni trop long (pour éviter d’ennuyer l’utilisateur).

Pour qu’un client se sente en confiance face au contenu du site, ce dernier se doit d’être parfaitement précis, notamment au niveau des informations relatives au produit et de l’orthographe. Nous vous recommandons aussi de fixer un ton (l’essentiel est de trouver le ton qui conviendra à la fois aux utilisateurs, à vos produits et à vous-même) et de le garder pour toutes vos fiches produits. Si le ton de votre site plaît au client, ce dernier aura a priori plus facilement envie d’y revenir.

Pour rédiger ce contenu éditorial, il est important que vous vous mettiez à la place de vos utilisateurs. Il vous faut cerner leurs besoins :

  • Que souhaitent-ils faire avec ce produit (quelle est son utilité) ?
  • Que veulent-ils absolument savoir sur ce produit (comment il s’utilise, avec quelle matière a-t-il été fabriqué, est-il recommandé à seulement certains types de personnes…) ?
  • Votre fiche produit est-elle assez complète et compréhensible pour que le client n’ait pas à aller chez la concurrence (met-elle assez en avant les avantages du produit, y avez-vous noté tous les éventuels accessoires, les dimensions et poids du produit, toutes les informations liées à son acquisition : prix, moyens de paiement, de livraison…) ?

On rejoint ici le SXO (Search Experience Optimization ou optimisation de l’expérience de recherche en français), savant mélange entre SEO et UX (expérience utilisateur) qui prend en compte les textes des pages web, mais également leur développement, leur mise en page, leur ergonomie, etc.

Vous devez rédiger une fiche de produit précise
© Burst – Licence Pexels

3. Rédiger une fiche produit sans en travailler les CTA

Votre client devra donc toujours être au centre de votre fiche produit. Une évidence puisque c’est lui et seulement lui qui peut débloquer une vente. Pour inciter à l’achat, les CTA (call to action) sont également à bien travailler si vous voulez que votre page transforme.

Sur les fiches produits, les CTA prennent souvent la forme d’un bouton accompagné d’un texte. Dans ce cas, il faut notamment que le texte, la forme, la couleur et le positionnement du bouton soient optimisés au maximum pour conduire à l’acquisition du produit par le client. La mise en place des CTA (de leur réflexion à leur mise en ligne) est si importante qu’elle peut solliciter à la fois le travail d’un rédacteur, d’un graphiste, d’un développeur et d’un employé d’un pôle marketing.

Devant principalement inciter à l’achat du bien présenté par la fiche, un CTA peut aussi concerner d’autres produits de votre site. Il vous est en effet possible de proposer des CTA pour des produits similaires et/ou complémentaires mais plutôt en bas de fiche, une nouvelle fois par souci de clarté. Ces CTA vers d’autres produits de votre site peuvent par exemple prendre la forme d’un visuel photo accompagné d’un lien cliquable, qui doit rediriger vers la fiche du produit en question et en prendre le nom. Cette méthode appelée cross-selling (vente croisée en français), ou up-selling (vente avec montée en gamme), est intéressante pour les ventes de votre site, mais également pour le référencement de vos fiches produits.

Un CTA peut aussi être utilisé pour guider votre client, toujours dans cette optique de rendre l’expérience utilisateur la meilleure possible. Si vous possédez par exemple un blog ou des fiches conseils en rapport avec le produit, il est là encore intéressant d’insérer les liens adéquats. Ces derniers apporteront de l’information supplémentaire et participeront aussi à la mise en place de votre linking spécifique sur les liens internes.

Les CTA doivent être travaillés avec la fiche produit
© Burst – Licence Pexels

4. Rédiger une fiche produit en négligeant les visuels

Aujourd’hui plus qu’hier, et sans doute moins que demain, les textes lus en ligne s’accompagnent de visuels. De plus en plus variés, les supports graphiques utilisés permettent à la fois de garder l’intérêt de l’utilisateur (qui s’ennuie vite s’il y a trop de texte et pas assez d’images) et de lui donner un aperçu visuel du produit.

  • Les photos sont évidemment indispensables pour les fiches produits. Elles doivent être adéquates (concerner le bon produit, le bon modèle, la bonne couleur…) et même participer à sa description.
  • De plus en plus utilisées, les vidéos sont particulièrement appréciées des visiteurs pour comprendre le fonctionnement d’un produit (là aussi, le ton est important pour générer du lead).
  • Des créations graphiques peuvent aussi être réalisées (notamment pratiques lorsque l’on doit évoquer un service). Ces créations peuvent être figées, ou dynamiques pour attirer davantage l’œil du client.

Le positionnement sur la fiche produit de tous ses supports graphiques est évidemment très important d’un point de vue marketing. Il faut également bien optimiser les visuels de votre contenu en termes de référencement.

© Burst – Licence Pexels

5. Rédiger une fiche produit en oubliant l’interaction avec ses clients

Faisant partie des piliers d’un site web, sa communauté doit se sentir importante, choyée, guidée. Nous l’avons déjà dit ici mais il faut le rappeler : il faut que tous les utilisateurs intéressés par un produit puissent trouver sur sa fiche toutes les informations dont ils ont besoin. En plus d’une description complète et claire, et d’éventuels liens vers des informations complémentaires (articles de blog, fiches conseils…), la FAQ est souvent un très bon moyen de répondre aux différentes interrogations de ses clients.

Pour rédiger votre Foire Aux Questions, vous pouvez notamment vous référer aux questions les plus fréquemment reçues par votre service client, ou par vous-même dans votre rubrique Contact ou Aide. Pratique pour l’utilisateur si elle est bien rédigée et donnant de l’importance à la communauté, une FAQ peut être en plus un bon moyen d’améliorer le référencement de ses fiches produits si l’on y utilise les bons mots-clés.

C’est aussi le cas pour les avis clients qui représentent une nouvelle source de contenu web pour votre site, permettant en plus la mise à jour du texte (souvent intéressante pour le SEO). Ce contenu étant directement rédigé par vos utilisateurs, vous n’avez besoin de déployer de ressources que pour le modérer ou pour y répondre (certains avis nécessitent une réponse, notamment les critiques). Encore plus que la Foire Aux Questions, les avis clients permettent de créer une véritable interaction avec et au sein même de votre communauté. Et si ces avis sont positifs, cela vous permettra de gagner en crédibilité auprès de vos utilisateurs !

A lire aussi :

E-book gratuit

Rédiger du contenu SEO : les pièges à éviter

Découvrez les pièges auxquels vous pourrez être confrontés lors de votre production de contenus SEO et comment les éviter. 

Intéressés par nos services éditoriaux ?

Recevez la newsletter de hREF